ET VOTRE ÉDUCATION : VOTRE CV EN PARLE-T-IL ?

...

blog 1 job pour 10 cv. Et votre éducation : votre cv en parle-t-il ?

C'est un point crucial de votre candidature. Attention, on ne parle pas ici QUE de votre savoir-vivre mais de tous ces signaux qui montrent que vous connaissez et respectez les règles et les usages de la vie en société. Toutes les règles.

Lorsqu'on candidate, on s'adresse à une société. D'abord, une personne morale, bien sûr, mais aussi un groupe d'individus avec un mode de vie social.

Y faire entrer un nouveau membre exige d'abord que celui-ci ait une bonne chance de s'intégrer, puis de contribuer dans la joie et la facilité. Les règles sont vitales. Montrer que l'on y est naturellement prêt(e), n'est donc pas un choix.

N'affirmez rien, démontrez !

Comme vous me l'avez peut-être déjà vu écrire quelque part, cela ne s'affirme pas mais cela se démontre. Et que vous le vouliez ou non, nous démontrons, vous démontrez, ils démontrent sans le savoir, comme d'autres font de la prose.

Tout n'a pas la même importance mais tout en a une. Votre orthographe, votre tenue vestimentaire, votre photo, le style de votre lettre, la grammaire, votre langage, votre humour et jusqu'à votre adresse mail et le nom de vos fichiers joints. Tout exprime un degré de connaissance des règles. Elles sont nombreuses et pas toujours gravées dans le marbre.

Un exemple parmi 100 qui répond à une question que j'entend très fréquemment : le CV. Sur 1 ou 2 pages ?

La réponse ne permet aucune ambiguïté et il n'y a pas d'exception. UNE seule page et JAMAIS deux. D'abord, parce que cela montre votre capacité de synthèse et de priorisation mais ensuite et surtout parce que cela démontre votre capacité à suivre des règles. Le CV sur une page est un usage ultra-connu. Ne pas le suivre, c'est annoncer avec un clairon et les choeurs :  "Regardez bien ! Je sais comme tout le monde qu'un CV, c'est une page, mais moi, j'ai une bonne raison de ne pas réussir. Si vous m'embauchez, vous pourrez vérifier cette petite spécialité tous les jours". Votre CV est une démonstration par ce premier point. Ce n'est pas le seul.

Cela ne signifie pas que vous ne trouverez jamais un emploi avec un Curriculum Vitae de 2 pages, parce que tout le monde n'accorde pas la même importance aux règles, mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, faites votre CV sur une seule page pour éviter de vous faire sortir sur un poste qui vous aurait mieux convenu qu'un autre.

Idem, la présentation de votre lettre de motivation. Les usages sont anciens et internet n'a pas encore tout périmé dans le domaine. Les éléments de la lettre ont une place à tenir, l'espace y est réglementé et tout n'est pas correct. Vous noterez d'ailleurs qu'internet, comme toute pratique de communication, a créé ses propres règles et usages. Qu'elles soient plus modernes pour s'adapter au support, ne change rien au fond. Comme quoi !

Ne négligez rien...

Considérez que TOUT de vous démontre sur vous et que votre crédit de points augmente ou diminue en fonction de vos pratiques.

Vous additionnez les signaux positifs, négatifs ou neutres et inconsciemment, votre lecteur ou votre interlocuteur accumule vos points pour évaluer votre profil. Il y a les erreurs "tueuses" qui, à elles toutes seules vous font sortir mais il y a aussi les erreurs bénignes dont le poids finit pas compter lorsqu'elles s'accumulent.

Soignez la présentation de vos documents, votre orthographe, votre style, votre photo, votre présentation vestimentaire, votre rasage pour les hommes, votre coiffure, etc... parce que vous ne le faîtes pas pour vous mais pour votre destinataire. Il le sait et apprécie chaque détail.

Vous faites du marketing. Vous devez donc bien vous rappeler d'une des règles de base du marketing. L'important n'est pas la qualité réelle de votre profil, c'est la perception qu'en aura le recruteur et une perception ne se construit pas sur des critères  très élaborés.

Vos distinctions tribales bavardent.

Tatouages, piercings, coiffures, maquillages distinctifs même légers, tenues vestimentaires communautaires (au sens large) n'ont qu'un seul intérêt et un seul objectif  : marquer auprès d'autrui votre appartenance officielle ou non à un groupe ou une culture identifiée et donc probablement votre respect pour certaines valeurs exclusives ou votre refus pour d'autres. Il est rare que des raisons médicales ou de confort justifient ces choix. Leur initiation est même souvent douloureuse. Cela n'a vraiment qu'un rôle de marqueur social.

Restez donc prudent(e) avec ce type d'expression car, sauf à postuler dans un milieu qui partage univoquement les valeurs que vous exprimez, vous risquez de démontrer un attachement avec une éducation qui peut repousser certaines entreprises, malgré le sourire très ouvert que l'on vous propose.

On pourra m'objecter que j'enfonce des portes ouvertes. J'ai le sentiment très net que c'est utile de le rappeler à beaucoup de candidats qui ne mesurent pas l'importance de ces critères dans leur échec.