NE ME PARLEZ PLUS DE VOTRE PASSÉ. PARLEZ MOI DE NOTRE AVENIR...

...

blog 1 job pour 10 cv. Parlez moi de notre avenir

Je vais vous dire un secret que vous ne répéterez pas. Si vous le faîtes, ne dîtes pas que c'est moi qui vous l'ai dit.

Le recruteur est un égocentrique invétéré. Il n'a qu'une préoccupation sérieuse  : lui. Un vrai maniaque ! D'abord professionnellement, il a des projets qui l'accaparent et il  doit rester concentré s'il veut rester dans la course. ll ne pense qu'à ça jour et nuit.

Quand il lui reste un peu de temps pour ses loisirs ?  Il continue de penser à lui, mais pour le plaisir, cette fois. C'est comme ça, il ne peut pas s'en empêcher. Il ne s'en lasse pas et le pire est qu'il n'a aucune forme de scrupule. Il s'ennuie lorsqu'on l'oblige à penser à autre chose.

Oh, bien sûr, il vous pose des questions sur votre parcours mais quelle est son arrière pensée au fond ? C'est simple : il cherche à savoir si vous êtes susceptible de servir ou non les intérêts de son entreprise et accessoirement, de le faire dans l'harmonie et la simplicité.

Evidence ? Peut-être pas tant que cela.

Et vous ? A quoi pensez-vous ?

Prenons quelques minutes pour jouer un jeu de rôles. Vous êtes candidat(e), je propose des services commerciaux pour faire gagner du temps aux candidat(e)s. Mon activité fonctionne si vous prenez la décision de faire appel à mes services parce que vous êtes convaincu(e) que cela va vous apporter quelque chose. En résumé, vous êtes recruteur(e) et je suis candidat. On est à cela, à peu de détails près.

Et bien, laissez moi prendre le temps de vous parler quelques minutes de mon parcours, de mes solides compétences, mes brillantes qualités, mes loisirs, mes diplômes et de tout ce qui a contribué à faire de ma carrière, cette réussite dont tant rêvent. Comment ? Ca ne vous intéresse pas ? Même pas un petit peu ?

Alors pourquoi faîtes-vous ça  lorsque vous vous adressez à un vrai recruteur ? Vous sentez où je veux en venir ? S'il prend la peine de lire autant de candidature et de recevoir autant de candidats, ce n'est pas pour meubler du temps libre. Il n'a pas le choix, il est dans l'urgence, il est dans le besoin. Et il doit se colleter des tas de courriers de motivation et de CV en provenance d'inconnus qui lui racontent leur vie et s'enduisent de compliments et de réussites sans aucun égard pour ses propres problèmes.

Une chance pour les candidats qui réussissent quand même : tout le monde en fait autant. Il n'a pas le choix. Il va devoir aller chercher lui-même ce qui l'intéresse en lisant entre les lignes.

Sortez de ce modèle conformiste. Suivez le conseil que claironne le titre de cet article. Soyez empathique. Réfléchissez à ce qu'il veut entendre. Si vous le faîtes avec un peu de bon sens, vous verrez que vous allez lui parler du sujet qui l'intéresse le plus : lui.

Et vous ? A qui pensez-vous le plus ?