AVEZ-VOUS ASSEZ MIS VOS QUALITÉS EN VALEUR ?

...

blog 1 job pour 10 cv. Avez vous assez mis vos qualités en valeur

Vous avez rédigé votre plus beau CV et votre lettre de motivation est prête pour faire des ravages. Ils sont truffés des compétences que votre expérience vous permet d'affirmer fièrement et vous lancez la bouteille à la mer avec la conviction que ça va marcher. Si ça ne marchait pas, ce serait probablement parce que un autre candidat plus compétent aura eu la préférence. Si vous pensez ça, vous pensez que vous êtes un pur-sang au départ avec d'autres, pour attraper le premier, cette fichue ligne d'arrivée. Le plus compétent (rapide) gagne.

Sauf qu'il y a un détail ou deux à intégrer.

Le premier, c'est que le recruteur n'a pas l'occasion de faire courir les champions pour les départager. Le top départ n'aura lieu qu'après la signature du contrat, pas avant. Il est donc dans la position du parieur qui doit décider avant le départ, quel numéro sera le premier à l'arrivée, sans avoir rien d'autre que des pronostics sur la valeur des concurrents. Chacun(e) écrit son propre pronostic sur sa capacité à être devant. C'est le courrier de candidature.

Le deuxième, c'est qu'un tel pronostic ne peut se contenter de décrire les mensurations de l'athlète pour convaincre le parieur. Il lui faut d'autres paramètres pour sécuriser son choix. Il va les chercher. Autant lui éviter cet effort en lui donnant vous même !

Pardon pour ce parallèle un peu laborieux mais il est parlant. Votre recruteur a besoin d'autres informations pour sécuriser sa mise. Etre compétent ne suffit pas (du tout). Qui d'entre nous n'a pas connu ce collègue médiocre, ce boulet congénital qui peine à réussir le plus simple, retarde l'équipe, bref, n'a rien à faire là mais s'y incruste, contre toute logique et peut y durer des années. Et on ne parle pas de sa mentalité.

Un CV qui ne comporte que des compétences ne distingue pas celui-là d'un bon. Il annoncera des compétences et des expériences, quelquefois longues, avec fierté. Avoir fait ou savoir faire ne signifie pas qu'on sait "bien" faire et personne ne prendra le risque de vérifier par les temps qui courent.

Alors, comment prouver qu'on sait bien faire sans tomber dans l'auto-complimentation grotesque (dynamique, rigoureux et motivé, je pense que...). Et bien, il va falloir parler d'autres choses.

D'abord, votre capacité à exercer le métier, indépendamment des compétences. Etre souriant pour faire du commerce, être solide physiquement pour être ouvrier, être rigoureux dans ses écrits lorsqu'on est assistante, etc... Tout n'est pas aussi évident, bien sûr, mais chaque métier a ses exigences, vous devez connaître celles du vôtre. C'est distinct de votre formation, de votre expérience ou de vos titres.

Ensuite, c'est votre aptitude à produire des résultats. Elle ne peut être mise en valeur que par induction en énonçant vos performances passées. Le reste n'est que forfanterie. Une performance, c'est une quantité de quelque chose sur une durée. Quelles ont été vos performances chiffrées et sur quelle durée. Non seulement cela montre votre niveau de compétitivité mais cela montre surtout que votre orientation mentale vous pousse naturellement à vous focaliser sur le sujet. Si vous le faîtes naturellement dans votre candidature, vous le ferez naturellement dans votre futur poste.

Enfin, c'est votre faculté et votre goût à collaborer, c'est à dire à contribuer sainement à un travail d'équipe. C'est une des valeurs fondamentales de l'entreprise. La plupart des CV, y compris de managers, ne font pas réellement allusion à cette faculté ou très superficiellement. Oublier cela, c'est parler d'architecture en oubliant le matériau de construction. Inconcevable.

En résumé, ne faîtes pas de vos compétences la pierre angulaire de votre candidature. Ne le faîtes d'autant moins que la compétence s'acquière souvent vite, à la différence du reste. Les qualités naturelles d'un bon professionnel sont à distinguer de ses compétences. Cela rebat les cartes en éliminant certaines candidatures très chevronnées et en repêchant des candidatures plus inexpérimentées.

Il reste d'autres critères à servir mais vos qualités font partie de ceux qui intéressent le recruteur. Parlez lui en ou vous manquez une grande partie de l'essentiel.