LE SECRET DE VOTRE MOTIVATION.

...

Jouez à nos quiz. 1 job pour 10 cv

Pour être  concret, ce n’est pas en bricolant quelques fioritures de forme en bout de chaîne que vous aller faire un carton et sortir du lot. On vous a dit d’ajouter des mots clés,  de grasser vos titres, de détailler les étapes clés tout en étant concis, etc, etc… Pourquoi pas… Mais, ça ne change rien du fond de votre candidature. Vous faites de la déco ! C’est sympa et ça ne mange pas de pain et puis, comme tout le monde le fait, autant ne pas s’en priver. De là à dire que vous améliorez considérablement vos chances…

Un recruteur aguerri va chercher une huitaine d’objets précieux dans l’exploration de vos éléments. Un des principaux est votre motivation mais c’est une bouteille à l’encre. Lorsqu’il prend connaissance de vos écrits, ce n’est pas votre passé qui l’intéresse, c’est son propre avenir avec vous. Une motivation claire est une espèce de garantie pour lui. En tout cas, une promesse appétissante.

Le secret :  VISEZ HAUT !

Mettez vous en chasse d’un job qui vous fait rêver, qui vous passionne, qui va vous faire monter d’un cran dans l’échelle. Jetez aux ordures l’idée que la prétendue pénurie d’emplois doit vous forcer à revoir vos ambitions à la baisse. Peu importe la concurrence.

Pourquoi ? Parce qu’au lieu de « décorer » une motivation molle avec des clochettes et des gri-gris qui pendouillent, vous allez la booster, réhausser votre ardeur, déclencher des mécanismes d’enthousiasme. Bref, vous allez lui donner une vraie consistance qui va transpirer de votre com si vous y mettez les bonnes formes.

Il faudra bien un peu de technique pour la mettre en scène mais c’est infiniment plus facile de passer pour un candidat motivé lorsqu’on l’est vraiment. Aucun sportif ne vise d’accomplir une performance qu’il a déjà réalisée. Pour vous, c’est pareil. Ce qui vous fait avancer (qui vous donne un motif, une motivation) doit être de progresser, de vous faire plaisir. Il vous manque des compétences, de l’expérience ? Ce n’est pas insignifiant mais c’est secondaire si vous savez mettre en valeur ce que vous détenez déjà. La compétence et l’expérience s’acquièrent vite lorsque l’on est motivé. Mais la motivation elle-même rarement lorsqu’on ne l’a pas dès le départ de la course.

C’est une grosse partie de ce que votre recruteur voudra voir au grand jour lorsqu’il vous demandera « pourquoi devrais-je vous embaucher ? » ou encore « qu’est ce qui vous a poussé à postuler chez nous ? » ou encore  « quelle est la logique de votre parcours ».

Il sait souvent qu’un candidat très compétent et très expérimenté mais faiblement motivé apporte un vrai boost au poste pendant 6 mois. Mais après la lune de miel, il faudra lutter tout les jours pour obtenir qu’il « tire sur la corde ». Au contraire, un candidat motivé, même moins compétent, trouve vite le moyen de rattraper son retard. Par contre, il progresse continuellement pendant des années sans qu’on doive dépenser trop d’énergie pour lui redonner de l’élan.

A vous de limiter votre éventuel handicap de compétences en valorisant bien ce que vous avez déjà et en démontrant que vous allez vite remplir les cases vides. Prêt(e) ?


téléchargez gratuitement.

5 attitudes gagnantes à tous les coups. 1 job pour 10 cv. Patrick Morin

34 pages A5