Qui êtes-vous ? Un candidat idéal ou l'homme de la situation ?

;;

1 job pour 10 cv. Etes-vous un candidat idéal ou l'homme de la situation.

Quelle différence entre un candidat idéal et l'Homme de la situation ? C'est simple : l'un n'existe pas, l'autre oui !

C'est la même chose qu'entre un prince charmant et l'homme de sa vie. Ca marche aussi pour les filles, évidemment.

On a tous été subjugué par un tour de magie dans son enfance. Et puis, le coeur lourd, on découvre que la magie est une illusion créée par la prodigieuse adresse d'un tricheur plus ou moins talentueux.

Candidat idéal = arnaque !!!

Un candidat idéal, c'est celui ou celle qui a le bon diplôme, l'expérience idéale, les valeurs rêvées, aucun échec au compteur, aucune erreur à regretter, un amour désintéressé pour l'entreprise, un dynamisme de bon aloi, des motivations altruistes, des prétentions modestes malgré un talent inouï. Mais si ce n'était que ça. Il a aussi un caractère de rêve, ne fume pas, ne boit pas et ne laisse exhaler qu'un parfum de chèvrefeuille ambré lorsqu'il se déchausse le soir, après une randonnée au soleil.

Bref, j'imagine qu'aucun recruteur n'a jamais eu l'idée idiote de chercher un tel spécimen, de peur d'être ridicule. Alors pourquoi vouloir lui en fourguer un ?  Celui qui s'y acharne ne voit-il pas que son spectateur n'est pas ébloui par la magie mais avide de voir où se cache la ficelle qu'il n'a pas vu ?

Il sait que le candidat idéal est une arnaque et il cherche la petite rayure ou le petit accroc qui va le rassurer. Si vous l'avez trop bien caché, il va chercher, toujours et encore. S'il ne trouve pas ? Il lâchera prise pour laisser le principe de précaution décider à sa place.

Qu'est ce qui ne va pas chez vous ?

Vous êtes trop vieux, trop jeune ? Mal, peu ou trop diplômé ? Trop loin ? Vous avez raté une marche dans votre précédent job ? Vous n'avez pas la bonne expérience pour postuler à un qui vous plairait ? Ouf, j'avais peur ! Vous êtes simplement dans la réalité rassurante du candidat et un peu de vaisselle tinte et sonne à la queue de votre CV. Tout est normal.

Le véritable enjeu n'est pas de maquiller ce qui vous déplaît. Il est d'en faire quelque chose d'utile ou de neutre. Ne vous précipitez pas sur les conseils pour avoir l'air de ce que vous n'êtes pas et jetez-vous sur ceux pour valoriser ce que vous êtes.

Il ne faut rechercher que la confiance !

Donner sa confiance, c'est éprouver un sentiment de sécurité envers une personne à qui on se remet. C'est difficile tant que l'on n'a pas aperçu, ne serait-ce qu'un peu, le revers de la médaille parce qu'aucune médaille n'a qu'une seule face et que se l'entendre dire est suspect. Hors, la confiance ne se bâtit jamais sur la suspicion.

L'obtenir demande deux choses : un peu de relâchement et un peu de préparation.

Le relâchement pour ne pas prendre au tragique ce qui n'aurait pas été comme vous le souhaitiez. Tout n'est pas perdu parce que vous êtes stressé(e) ou que vous avez un peu patouillé pour vous sortir d'une question d'entretien. Evidemment, si le stress vous paralyse et que vous êtes un(e) expert(e) en patouillage sur chaque question, c'est différent mais globalement, ne vous faîtes pas plus mal que cela ne mérite. Un vrai bon candidat, c'est quelqu'un qui n'est pas expert en candidature parce qu'il n'a pas eu souvent l'occasion d'exercer. C'est donc un peu normal qu'une fausse note puisse apparaître ici ou là et si elle n'est pas grossière ou volontaire, elle attire plus la sympathie que le refus.

La préparation pour être en mesure de faire face à une question bien normale sur un accroc dans votre parcours. Voir cet article.

Que l'on s'entende bien, avoir raté ou traîner des casseroles ne doit pas être un objet de négligence ou d'impréparation. Si vous avez un peu de considération pour celui qui vous écoute, vous prendrez soin de faire de votre mieux mais concentrez vous sur le principal : en quoi êtes-vous celui ou celle qui va le mieux répondre aux besoins de votre recruteur ?

Pour cela, il n'y a qu'un moyen valable : les connaître et argumenter besoin après besoin pour y répondre.

Moralité : si vous pensiez qu'être le candidat idéal est la bonne posture, essayez celle d'Homme (ou de Femme) de la situation. Vous devriez sentir très vite la différence...



Téléchargez gratuitement.

9 idées fausses que vous devez vous sortir de la tête. 1 job pour 10 cv. Patrick Morin
46 pages A5