Comment faire pour que votre cv dure plus de 6 secondes ?

...

1 job pour 10 cv. Pour que votre CV dure plus de 6 secondes

Il parait que c'est le temps moyen que mettrait un recruteur pour lire votre CV avant de s'en désintéresser et passer au suivant. Vous qui pensiez qu'il prenait le temps de le lire attentivement et d'y rechercher des compétences utiles ou des informations intéressantes. Vous voilà un peu surpris(e) par cette information. Non ?

Il est urgent de tordre le cou à ce genre d'idioties. Recruter est essentiel pour une entreprise. Elle y dépense généralement des fortunes et y consacre un temps important. Ne serait-ce que pour vous recevoir en entretien pendant une heure et plusieurs fois même. Et elle en reçoit bien d'autres qu'elle ne retiendra pas. Cela vous prouve bien qu'on a plus de 6 secondes pour étudier votre candidature.


On a bien plus de 6 sec., à moins que...

A moins que cela n'en mérite pas plus. Il y a toujours un fond de vrai en chaque chose. Ici, c'est vrai que 6 secondes, cela suffit pour faire un tri entre les candidatures sérieuses et les autres. On va mettre 6 secondes pour juger de quelle catégorie fait partie votre courrier. Mais quand les 2 piles seront faites (les "à creuser" et les "à jeter"), il va bien falloir entrer un peu dans le détail et dépenser du temps pour "approfondir" ce qui mérite de l'être. Alors on vous dit de placer des mots clés dès les premières lignes. On vous donne des conseils digne du  web-marketing pour capturer l'attention du lecteur qui ne serait qu'un zappeur décérébré (tout est fait pour le croire). Il n'aurait le temps de rien faire d'autres que lire les 12 premières lettres d'un titre avant de s'évaporer.

Sauf que si votre CV ne contient pas ce qu'il faut, vous pourrez glisser tous les mots clés du monde, vous allez tenir 9 secondes au lieu de 6 avant de finir dans le bac à sable. Il y a des sports comme le rodéo où cette différence distingue les champions des autres. Pas le recrutement.

Qu'est ce qu'on peut faire durant 6 sec. ?

On peut vérifier que votre CV n'est pas une collection d'informations sans intérêt qui décrivent le contenu d'un poste. Vous avez été comptable ? Vous indiquez avec fierté que vous saisissiez des factures d'achat sur un logiciel de compta ou que vous faisiez du lettrage ou que vous rapprochiez des comptes bancaires ou que vous participiez à la constitution du bilan. Quel intérêt ? On sait ce qu'est un comptable. Pas besoin de rappeler que l'eau mouille ou que vous n'êtes qu'un comptable très ordinaire parmi des (dizaines de) milliers d'autres.

On peut aussi vérifier que votre lettre de motivation n'est pas un modèle creux recopié d'internet qui caractérise ceux qui vont à la facilité et dont la motivation n'est pas suffisante pour occuper 5 lignes. "Madame, Monsieur, votre entreprise ayant une bonne renommée dans la région, je vous adresse ma candidature. Fort d'une expérience de sept ans dans le domaine, dynamique, rigoureux et motivé, bla bla bla, bla bla bla.".  Je viens de me chronométrer. En fait, 6 secondes, c'est même trop.  4,2 secondes suffisent.

Quand vous avez faim et que vous cherchez dans vos placards de quoi grignoter, il ne vous faut pas 6 secondes pour vérifier qu'un emballage contient des mouchoirs, de l'aspirine ou de la farine. C'est à dire, rien à se mettre sous la dent. Ici, c'est pareil.

Allez, on vise 30 secondes et un appel...

Pour commencer, vous devez comprendre que vous n'êtes pas en face d'un magistrat qui décide du sort de pauvres demandeurs d'emploi. Vous êtes en face de quelqu'un qui est dans l'embarras parce qu'il a un problème à régler : remplacer un collaborateur qui part ou trouver un collaborateur qui va remplir une mission liée à un nouveau besoin et si possible vite. Il n'est ni dans une situation confortable, ni très agréable et il n'a pas bien le temps.

Pour régler ce problème, il est un concentré et méfiant pour ne pas "acheter" des ennuis futurs. Il ne va rien laisser passer parce que les candidats sont sensés donner le meilleur d'eux-même. Il va se poser 8 questions à votre sujet. Est-ce qu'il/elle est :

Compétent(e). C'est à dire : est-ce que vous avez les qualifications pour réussir ? Diplômes, minimum d'expérience.
Capable. C'est un peu différent. Est-ce que vous détenez les qualités naturelles pour réussir ? On peut être expérimenté et peu efficace.
Motivé(e). Quelle raison vous pousse à postuler et vous poussera à vous "défoncer" tous les jours pour ce job.
Prometteur(se). Est-ce que vous saurez vous adapter aux changements de conjoncture et évoluer vers plus grand si l'entreprise en a besoin ?
Correct(e). Est-ce que l'on pourra placer en vous toute la confiance nécessaire à pouvoir tourner le dos sans risque ?
Facile. Est-ce que vous serez facile à vivre au quotidien et que vous saurez vous intégrer harmonieusement dans le groupe. (Il y en a toujours un).
Eduqué(e). Est-ce que vous connaissez les usages sociaux ? Les règles de communication ? Est-ce que vous offrirez une image sérieuse à l'externe ?
Sympa. Ca ne mange pas de pain. On passe plus de temps avec ses collègues que son conjoint. Autant bien les choisir.

Pour réussir à le convaincre que vous êtes tout cela et que vous ne forcez pas votre talent pour réussir, vérifiez point par point si vous trouvez un indice qui vous qualifie sur chaque critère.

Autant vous dire que si vous avez indiqué un "DIVERS" avec vos concours de pêche, la belote, le vélo, le cinéma, la lecture et la brocante, vous êtes un peu mal barré(e).

Je peux vous dire d'expérience qu'environ 10% des candidatures que j'ai pu recevoir dans ma vie contenaient plus de 2 indices sur les 8. Si vous passez à 4, vous êtes dans les excellents. A 6, vous êtes dans les stars. A 8, ...Ah, le téléphone...excusez-moi...